Vous êtes ici

Documentation

Coopération intermunicipale, le guide du MAMOT:

Guide d'élaboration d'ententes intermunicipales du MAMOT

 

Liens vers les articles de Jocelyn Garneau de l’Observatoire québécois du loisir sur la coopération intermunicipale :

Bulletin sur les modèles de coopération en loisir

http://www.loisirmunicipal.qc.ca/uploads/AGORA/AgoraForum_A2015_V1-7.pdf

 

Article sur la promotion de l'activité physique dans les communautés rurales :

http://activelivingresearch.org/sites/default/files/ALR_Brief_RuralCommunities_Sept2015.pdf

Résumé : 

Voici un article très intéressant sur la promotion de l’activité physique dans les communautés rurales. Ce texte en anglais se base sur plusieurs études américaines qui démontrent que les citoyens ruraux, et surtout les enfants, auraient un taux d’obésité plus élevé que les urbains… La cause de cet écart n’est pas encore parfaitement claire et plusieurs facteurs sont encore à considérer. Une des hypothèses serait que le transport actif est beaucoup moins accessible en milieu rural qu’en milieu urbain. Également, le manque d’espace récréatif sécuritaire pourrait être un facteur important. Ils citent d’ailleurs une étude rapportant une augmentation de 20% de l’activité physique pour les citoyens ayant accès à au moins 1 espace récréatif.

Ils font également l’éloge de la coopération pour les petits milieux avec peu de ressources : « Les petites communautés devraient pouvoir partager les équipements et le personnel en loisir, selon une approche régionale » (traduction libre).

Ils donnent plusieurs idées intéressantes, comme créer des centres d’activités dans des immeubles existants, tels que les hôpitaux, les centres de retraités et les commerces ou faire des ententes avec les organismes communautaires et les organisations religieuses. De plus, ils mentionnent la possibilité de mettre en place un système d’autobus qui amène les enfants à distance de marche de l’école rejoindre ceux qui habitent assez près pour se déplacer à pied. Dans ce cas, la supervision d’un adulte et des routes aménagées de façon sécuritaire sont de mise!

Facebook